Bien choisir son aide auditive


On trouve deux grandes familles de prothèses auditives (ou aides auditives).

 

Les intra auriculaires

Ces appareils, de petite taille, se logent entièrement dans le conduit auditif, devenant peu ou pas visibles.intras C'est à cause de ce caractère invisible qu'ils sont demandés par de nombreuses personnes désireuses de cacher leur surdité.
Il nécessitent toujours une prise d'empreinte et sont assemblés en usine à partir de cette empreinte.
Ils ont un avantage technique : le micro se trouve dans le conduit auditif, ce qui permet de bénéficier des fonctions du pavillon de l'oreille. Mais l'écouteur étant très proche de ce micro, le risque de sifflement (effet Larsen) limite les possibilités d'amplification.
En raison de leur petite taille ces appareils ne peuvent atteindre ni les possibilités ni la puissance des contours d'oreille. Ils sont plus fragiles, de manipulation moins aisée, et la plupart des modèles sont dépourvus de bobine à induction : ils ne permettent donc pas de bénéficier des installations en boucle magnétique.

 

Les contours d'oreille

Placés derrière le pavillon de l'oreille, les contours sont reliés par un tube flexible à un embout qui se loge à l'entrée du conduit auditif. Le micro, inséré près du coude, est ainsi situé au dessus de l'oreille.
Pour des surdités légères à moyenne, on trouve différents modèles de mini contours quasiment invisibles. mini contourIls tendent à se substituer aux intra auriculaires. Mais attention : malgré les progrès de la miniaturisation, un petit appareil n'atteint pas les performances des plus grands. Ils ne conviennent donc pas aux surdités importantes.

Normalement les contours sont équipés d'une bobine à induction (programme "T" ou/et M/T) nécessaire pour bénéficier des équipements de boucles magnétiques. Chacun doit s'assurer qu'il en est bien ainsi, et exiger que le programme correspondant soit bien réglé.contour
Certains appareils sont réglés pour détecter automatiquement les champs induits par les boucles magnétiques.
Attention : un petit contour ne peut être équipé que d'une petite bobine à induction. L'intensité du son peut alors ne pas être suffisante.

Les modèles plus grands ont une sortie « audio » permettant de brancher certains appareils complémentaires.

Bien noter : un appareil trop petit est plus difficile à adapter à certaines surdités, même légères, particulièrement quand les pertes auditives varient selon les fréquences, ce qui est la situation la plus souvent rencontrée.

Des nouveautés intéressantes

- de nombreuses prothèses auditives sont compatibles Bluetooth. Cela peut faciliter l'utilisation des appareils ainsi équipés : téléphones, télévision, MP3... Mais attention : le Bluetooth est une solution individuelle et ne remplace la boucle magnétique. Celle-ci est incontournable pour tout collectif : salles de spectacle, de conférences, guichets d'accueil...
- Des progrès ont été réalisés dans les contours d'oreille pour limiter le Larsen. En particulier, pour certains appareils, il est possible d'intégrer l'écouteur dans l'embout. Normalement cela limite le larsen et améliore la qualité du son reçu par l'oreille.
- Il y a aussi de la recherche et quelques progrès pour limiter le bruit du vent, fort désagréable avec des appareils auditifs.

Diaporama

N° d'appel d'urgence

Envoyez
114 par sms

Plus d'infos

Actualités de l'association

Contactez-nous


Retour à l'accueil

© Association Oreille et vie 2017 - Tous droits réservés. Réalisation Mediapilote. Mentions légales