Les implants d'oreille moyenne


Dans cette catégorie d'implants d'oreille moyenne, sont distingués les implants fixés sur les osselets (ou sur la fenêtre ovale), et les implants à ancrage osseux.

 

Implant fixé sur les osselets

L'idée de base de cet implant est d'amener la vibration sonore directement aux osselets, implant oreille moyennesans passer par le conduit auditif et le tympan. Pour cela le chirurgien insère dans l'oreille moyenne un vibrateur qu'il fixe sur l'un des osselets, le plus souvent l'enclume. Ce vibrateur est relié par un fil à un boitier récepteur d'ondes inséré le cuir chevelu, un peu au-dessus de l'oreille. La partie externe, le processeur, de petite taille, est maintenu par un système d'aimants sur le boitier implanté. Elle comprend un microphone. Il tient grâce à un aimant implanté avec le récepteur.

Des systèmes totalement implantés sont expérimentés. Il reste à trouver les solutions à un certain nombre de difficultés comme la capacité des micros, mis sous la peau, à capter les ondes sonores, la durée de vie de la batterie...

Voir le témoignage de Sandrine, implantée depuis mai 2010.

 


Implant à ancrage osseux

D'abord développé pour les personnes qui présentent une aplasie (absence de pavillon), cet implant, BAHAsouvent appelé BAHA (Bone Anchored Hearing Aid) est basé sur le phénomène de conduction osseuse. Les os du crâne ont la capacité de propager les ondes sonores. Ainsi elles peuvent être captées par l'oreille interne.

Il est destinée surtout aux personnes qui présentent une surdité de transmission ou mixte, l'oreille interne étant assez bonne, qui ne peuvent être appareillés avec des prothèses auditives. Il est souvent proposé en cas de surdité totale unilatérale (qui n'affecte qu'une seule oreille) pour rétablir une "certaine" stéréophonie : l'implant est mis à l'oreille sourde et les son est capté par l'autre oreille grâce à la conduction osseuse.

Cet implant, proche des implants dentaires, se présente sous la forme d'une vis en titane que le chirurgien introduit dans la mastoïde. Elle est destinée à supporter l'appareil lui-même, le processeur,  et à transmettre les vibrations induites par le son directement à l'oreille interne.

L'opération consiste à implanter la vis en titane dans la mastoïde, dernière l'oreille. Un système d'ancrage arrimé à cette vis permet d'y adapter le processeur externe.
 

 

Prix et aides financières

Les prix indiqués ici sont les prix des processeurs parties externes). Normalement la partie implantée est prise en charge par les caisses d'assurance maladie.

  • Processeur d'implant fixé sur les osselets : à partir de 3400 euros (un appareil)

Il n'est pas pris en charge par les Caisses d'Assurance Maladie

  • Processeur de BAHA : de 3000 à 3800 euros selon les modèles (un appareil)

Certains modèles sont remboursés par la Sécurité Sociale sur la base de 900 euros : se renseigner près de sa caisse ou de l'audioprothésiste qui règle le processeur.

Dans les deux cas des aides complémentaires sont possibles : voir les aides financières

Diaporama

N° d'appel d'urgence

Envoyez
114 par sms

Plus d'infos

Actualités de l'association

Films accessibles dans le...

Films sous-titrés et programmes de salles équipées
En savoir plus...

S'assurer avec Oreille et...

Assurer ses implants cochléaires et ses prothèses auditives
En savoir plus...

Contactez-nous


Retour à l'accueil

© Association Oreille et vie 2017 - Tous droits réservés. Réalisation Mediapilote. Mentions légales